Projet crowdfunding Vents de La Croix de la Mérotte - Prêt

Statut du projet : financé avec succès, collecte terminée

Date de clôture : 15/12/2023



EN SYNTHESE
Nous avons le plaisir de vous proposer une nouvelle offre d’investissement qui vise à soutenir la construction et l'exploitation d'une centrale éolienne située à la Croix de la Mérotte, à Millac dans le département de la Vienne (86). 
Le parc éolien La Croix de la Mérotte est une réalisation de Brimborion Énergie, société de projets qui réunit SERGIES (51 %), la Banque des Territoires (30 %) et Terra Énergies (19%).
Ce parc éolien a été co-développé avec la société JPee, qui a assuré la maîtrise d’ouvrage. Nordex a été choisi pour la construction des éoliennes.  
 Déposé en préfecture en décembre 2016, le chantier a débuté en juillet 2021.
 
En investissant sur cette collecte, vous apporterez des moyens supplémentaires au Groupe Sorégies pour lui permettre de réaliser son objectif de 1000 GWh d'énergies renouvelables à horizon 2030 grâce à une stratégie locale d’approvisionnement. 
 

 
UN PARTENARIAT POUR MENER A BIEN CE PROJET
SERGIES, la Banque des Territoires et Terra Energies ont scellé leur partenariat pour la construction et l'exploitation de ce projet, un pas de plus pour la transition énergétique dans la Vienne.
SERGIES
Filiale à 100% du groupe SOREGIES, SERGIES est un acteur public majeur de la production d'énergies renouvelables en Nouvelle Aquitaine. Créée en 2001 par la volonté de 265 communes adhérentes au Syndicat ENERGIES VIENNE, SERGIES met tout son savoir-faire au service des énergies vertes par l'aménagement et l'exploitation des moyens de productions décentralisés, ainsi que par la promotion de la maîtrise de la demande en énergie.
Devenu le premier producteur public d'énergie renouvelables en Nouvelle-Aquitaine, son modèle de gouvernance original, garant de la prise en compte des intérêts citoyens, en fait un producteur d'énergies unique et responsable par nature.
Installé à Poitiers, le Groupe se positionne comme un énergéticien intégré, et un  investisseur local qui agit pour un développement maîtrisé et concerté de ses projets de production d'énergie d'origine renouvelable. L'entreprise compte déjà de nombreuses réalisations à son actif :

15 parcs éoliens exploités sur toute la France (135 MWh)
Plus de 67 ha de panneaux photovoltaïques exploités (118 MW)
L'équivalent de consommation électrique de 279 000 habitants hors chauffage (1800 kWh/habitant)
150 000 tonnes de CO2 économisés annuellement (300g de CO2/kWh)

Plus d'informations sur www.sergies.fr 
A propos de Terra Energies
Terra Énergies est le fonds régional d’investissement dans les projets d’énergie renouvelable créé en 2016 à l’initiative de la Région Nouvelle-Aquitaine. Cet outil vise à accompagner la politique régionale en matière de développement des installations de production d’énergie renouvelable en Nouvelle-Aquitaine, en améliorant l’effet de levier sur l’euro public investi et la gouvernance territoriale. Le fonds a levé 8,2 M€ destinés à être apportés en fonds propres minoritaires dans des projets de territoire. 
Plus d'informations sur www.terra-energies.fr
A propos de la Banque des territoires 
Créée en 2018, la Banque des Territoires est un des 5 métiers de la Caisse des Dépôts. Elle rassemble dans une même structure les expertises internes à destination des territoires. Porte d’entrée client unique, elle propose des solutions sur mesure de conseil et de financement en prêts et en investissement pour répondre aux besoins des collectivités locales, des organismes de logement social, des entreprises publiques locales et des professions juridiques. Elle s’adresse à tous les territoires, depuis les zones rurales jusqu’aux métropoles, avec l’ambition de lutter contre les inégalités sociales et les fractures territoriales. La Banque des Territoires est déployée dans les 16 directions régionales et les 35 implantations territoriales de la Caisse des Dépôts afin d’être mieux identifiée auprès de ses clients et au plus près d’eux. En Nouvelle-Aquitaine, la Banque des Territoires est actionnaire de 10 sociétés d’économie mixte Energie (dont SOREGIES) et du fonds régional Terra Énergies ; elle contribue ainsi au déploiement d’un réseau d’acteurs œuvrant en faveur de la production d’énergies renouvelables.
Plus d'informations sur www.banquedesterritoires.fr
A propos de Bpifrance 
Bpifrance finance les entreprises – à chaque étape de leur développement – en crédit, en garantie et en fonds propres. Bpifrance les accompagne dans leurs projets d’innovation et à l’international. Bpifrance assure aussi leur activité export à travers une large gamme de produits. Conseil, université, mise en réseau et programme d’accélération à destination des startups, des PME et des ETI font également partie de l’offre proposée aux entrepreneurs. Grâce à Bpifrance et ses 50 implantations régionales, les entrepreneurs bénéficient d’un interlocuteur proche, unique et efficace pour les accompagner à faire face à leurs défis.
Plus d’information sur : www.Bpifrance.fr – www.presse.bpifrance.fr
 

Signature du partenariat entre SERGIES, la Banque des Teritoires et Terra Energie
LE PROJET DE DÉVELOPPEMENT
La localisation du projet
JPee et SERGIES ont mené des études techniques et environnementales. Ces études portaient principalement sur l’acoustique, la biodiversité et le paysage, et ont permis de définir un projet de moindre impact et adapté au site étudié.
Les principaux choix de cette zone furent environnementaux et paysagers. En effet, la zone d’étude est éloignée des différents bourgs périphériques et se situe dans le même axe visuel que le projet La Croix de Chalais et que les parcs d’Adriers par rapport au bourg de Millac, réduisant ainsi l’angle de perception du projet.
JPee et SERGIES ont alors défini un projet de 4 éoliennes de 3,2 MW chacune et 180 mètres de hauteur. Ce projet complémentaire a été pensé pour s’inscrire au mieux dans son environnement.

Le chantier a débuté en juillet 2021 par la réalisation des pistes, des plateformes. Les fondations  sont sur des terres argileuses, il a donc fallu des fondations très larges d’un diamètre de 25,5 mètres pour assurer la stabilité de l’éolienne. Le montage des éoliennes est réalisé par le turbinier Nordex.
Le montage a débuté en février 2023. Les éoliennes sont des modèles N117 avec une hauteur de nacelle à 120 mètres et des pales de 58 mètres. 
Enfin, la mise en service est prévue pour novembre 2023.  

 
INVESTIR SUR LE PROJET
Une volonté forte d'associer les habitants au développement de leur territoire
Sur ce projet, SERGIES via Brimborion Energie SAS fait appel au financement participatif pour permettre aux habitants d’investir dans le projet de parc éolien localisé sur la commune de Millac dans le département de la Vienne (86) et de prendre part activement à la transition énergétique de leur territoire.
Fidèle à son engagement d’impliquer directement les citoyens dans ses projets d’énergie renouvelable, SERGIES ouvre un financement participatif destiné en priorité aux habitants de la communauté de communes Vienne-et-Gartempe durant 15 jours avant d'être élargie à toute la France.

Un impact environnemental et économique
L’énergie éolienne est une énergie renouvelable, performante et écologique produite et consommée localement.
Le parc éolien La Croix de la Mérotte produira 27 000 000 kWh d’électricité par an, alimentant à lui seul l’équivalent de 15 000 habitants en électricité (hors chauffage).
De plus, un parc éolien est source de revenus pour la commune d’accueil, la Communauté de Communes, le Département et, dans une moindre mesure, la Région. Pour les deux parcs éoliens, la commune de Millac percevra chaque année un total de 84 440 euros (IFER-CFE-CVAE* et conventions pour l’utilisation des chemins communaux).
Vous accompagnez également SERGIES qui a pour ambition de fournir 100 % d’énergie verte aux clients particuliers du Groupe SORÉGIES à l’horizon 2030 dans le département de la Vienne.
L’entreprise cherche ainsi à préserver l’environnement et à lutter contre le dérèglement climatique.
LE SAVIEZ-VOUS ?
L'énergie éolienne, fausses idées recues   
Idée reçue 1 : Les éoliennes sont bruyantes et perturbent les habitants à proximité 
Faux 
Selon l’ADEME, les éoliennes émettent un bruit de fond, principalement des basses fréquences entre 20 Hz et 100 Hz. À 500 mètres de distance, le minimum légal entre une éolienne et habitation en France, le bruit est généralement inférieur à 35 décibels : c’est moins qu’une conversation à voix basse. 
Idée reçue 2 : L'énergie éolienne est intermittente et peu fiable. 
 Plutôt faux (elle est certes intermittente, mais tout à fait fiable) 
 Tout comme l'énergie solaire, l'énergie éolienne est sujette à des variations car sa production dépend des conditions météorologiques.  En effet, pendant son fonctionnement, une éolienne tourne à des vitesses variables en fonction de l'intensité du vent. Sur une année, sa production d'électricité équivaut à ce qu'elle aurait produit en tournant à pleine capacité pendant environ 20 à 25 % du temps (jusqu'à 40% pour l'éolien en mer).   Ce paramètre est ce que l'on appelle le facteur de charge. Cette durée dépend grandement de la topographie du site d'implantation des éoliennes, qu'il s'agisse de zones boisées, de zones urbaines, de campagnes, de prairies plates, de zones lacustres, de zones maritimes, de crêtes ou de collines. Aujourd’hui, les prévisions météorologiques sont assez précises et permettent d’installer des parcs éoliens où les vents soufflent de manière constante, fournissant ainsi une énergie relativement stable.  
Idée reçue 3 : Les éoliennes ne se recyclent pas et le béton utilisé pour les fondations restent dans nos sols. 
 Faux 
 L'arrêté pris le 22 juin 2020 et publié au journal officiel le 30 juin introduit l'obligation de démanteler la totalité des fondations (sauf dans le cas où le bilan environnemental est considéré comme défavorable.  En règle générale, le béton recyclé peut être utilisé en remplacement partiel des granulats naturels dans les mélanges de béton, avec des taux de substitution variant généralement entre 20 et 60%. En comptant l’installation et le démantèlement d’une éolienne, l’ADEME estime que l’éolien terrestre émet en moyenne 12,7 g de CO2 par kWh et l’éolien maritime 14,8 g de CO2 par kWh. En comparaison, le gaz fossile émet 490 g de CO2 par kWh et le charbon 820 g de CO2 par kWh. 
 
Pour découvrir touts les idées reçues, je vous invite à lire notre article sur le blog 
 
 
 
Vienne (86) - Région non définie